Notre Histoire

L’association Mulemba a été créée par un groupe d’expatriés français fin 1993 à la demande de leurs amis angolais au plus fort du conflit armé. Mulemba avait pour objectif principal de venir en aide à l’enfance angolaise et créer des lieux de vie et d’éducation.

Elle a signé en mai 1994 un protocole d’accord avec le gouvernement angolais lui permettant ainsi d’agir dans le pays. Son objectif principal était d’accueillir les enfants orphelins ou séparés de leur famille à la suite du chaos qui régnait dans le pays. Un terrain de 2 Ha lui a été attribué à Viana, par le gouvernorat provincial de Luanda, où ont été construits 4 foyers d’accueil et une salle de classe et d’activités.

Les enfants accueillis sont pour la plupart restés jusqu’à leur majorité et leur insertion professionnelle ; quelques-uns, grâce aux recherches de la Croix-Rouge internationale ont retrouvé leurs familles en province. Les foyers d’accueil ont été transformés en logement pour quatre d’entre eux, membres de l’association OFSED, partenaire local de Mulemba, et y vivent avec leur famille. L’un est professeur d’informatique, les trois autres, agents techniques, pour le complexe scolaire As Buganvilias mis en place par la suite par Mulemba.

Dès son installation dans le quartier, où dans les dernières années du conflit sont arrivés en nombre des réfugiés fuyant les combats dans les provinces, Mulemba a recherché des financements pour implanter une école sur son terrain. Ses recherches ont abouti en 2001 par l’obtention d’une convention de financement avec « OCHA » (ONU) sur crédits d’urgence pour la construction d’un premier bâtiment scolaire de 5 salles de classe. Au fur et à mesure des années et grâce à divers financements, l’établissement s’est agrandi et comprend à ce jour 15 bâtiments (salles de classe, locaux techniques et logements) et 2 structures sportives. 1600 enfants et adolescents de 5 à 17 ans y sont scolarisés, et prochainement des femmes de la communauté pour des cours d’alphabétisation.

La qualité de l’enseignement de l’école est reconnu dans le quartier de Viana (plusieurs élèves ont déjà obtenu des bourses pour étudier en France). Et enfin, des évènements autour de la formation au numérique comme la “Africa code week” par exemple, ou du sport avec des cours de Capoeira y sont animés le weekend .